Alain Michel

Après le succès mondial des 24 heures de méditation pour la Terre du 1er novembre 2015,   le mouvement 24earth.org appelle tous les peuples de la Terre à se réunir une nouvelle fois pour WE ARE OCEAN : 24 heures de méditation pour l’eau, l’océan, les baleines et les dauphins, le prochain 12 juin 2016, à Paris et partout sur la planète.

24earth.org est un mouvement planétaire lancé à l’occasion des 24 heures de Méditation pour la Terre, qui s’est déroulée le 1er novembre 2015 au Grand Rex et, par streaming, partout sur la planète en amont de la COP 21.
En raison de son immense succès (plus de 500.000 personnes, 112 pays, 64 associations partenaires), et à la demande de milliers d’internautes et de participants directs, il n’était pas possible de clôturer cette extraordinaire aventure humaine sans suite, c’est la raison pour laquelle il a été créé « le mouvement des 24heures ».

Le mouvement 24.earth.org, à l’occasion de la Journée Mondiale des Océans, appelle encore des millions de personnes à se réunir à travers le monde pour célébrer les beautés de notre océan et de ses peuples premiers, méditer et agir à sa préservation: #WEAREOCEAN, le 12 juin 2016 à Paris et partout sur la planète.

Pourquoi une méditation planétaire sur l’eau, l’océan, les baleines et les dauphins? Aujourd’hui nous savons que l’eau potable, les mers, les océans et tous les peuples de l’eau sont plus qu’en grand danger. Alors que les baleines sont essentielles à la fécondité des eaux marines, il ne reste que 10 % de la population initiale. Cette situation menace à très court terme notre humanité. Seule une vraie mobilisation de toutes les consciences peut provoquer une grande transformation et modifier la trajectoire infernale dans laquelle nous sommes engagés.

Afin de célébrer les beautés de notre planète océan et de ses créatures, des millions de personnes se rejoignent à travers le monde pour réveiller les consciences.
C’est la raison d’être de ces 24 heures de méditation qui se dérouleront le 12 juin au Grand Rex à Paris, relayées en direct dans le monde entier, afin que toutes et tous, à Bali, New York, Hong Kong, Sydney, Bamako… et partout sur la planète, puissent à nouveau se connecter, méditer ensemble et agir en pleine conscience, vers un engagement personnel et collectif.